Sélectionner une page

Bières importées taxées à l’extrême, recul de la consommation de vodka et un été chaud et sec sont à l’origine d’un augmentation de 9,8 des ventes de bières en Russie. Les chiffres divulgués lundi par le Ministère du Commerce indiquent un volume de production des brasseurs russes de 99,9 millions d’hectolitres (89,2 en 2005). Le ministère s’attend à présent à ce que le pays supplante le marché allemand pour passer en 4ème position des pays producteurs d’ici la fin de la décennie, derrière la Chine, les Etats-Unis et le Brésil. Depuis 2000, la consommation de bière a pratiquement doublée en Russie, 143,2 millions d’habitants et une consommation per capita de 62 L/an en 2005.